5 erreurs à ne pas commettre avec sa dépendance de jardin

dépendance de jardin

Un lieu de repos dans le jardin est une excellente idée pour apporter un peu de vie à l’extérieur de la maison. Certaines personnes choisissent une véranda, d’autres construisent un petit chalet. Quand il s’agit d’une dépendance de jardin, il faut faire attention. Les matériaux, les fondations, l’ensoleillement ou encore la décoration, plusieurs points sont essentiels. Quelles sont les erreurs à éviter impérativement ?

La forme de la dépendance de jardin et le nombre de pièces

Une dépendance jardin peut prendre plusieurs formes. Généralement, elle est cubique. Une partie est laissée ouverte pour faciliter l’accès et apporter un côté chaleureux. Justement, tous les abris de jardin doivent envoyer cette idée de confort et de mieux être. Comme c’est un lieu de repos, de détente et de partage, il doit dégager une note de relaxation. Certaines personnes souhaitent avoir des abris traditionnels, d’autres veulent plus de modernité. Vous pouvez choisir un modèle classique, rectangulaire ou en carré. Si vous préférez la forme chalet, elle peut être rond. Dans tous les cas, sachez qu’il s’agit avant tout d’un studio de jardin, c’est-à-dire une seule pièce. Vous pouvez en faire deux si vous aimez recevoir. La première erreur à éviter est donc d’opter pour un abri à plusieurs pièces.

Les matériaux et les fondations pour l’abri de jardin

Une dépendance de jardin est souvent une petite cabane au fond de la cour. Elle est en bois. C’est d’ailleurs le type d’abri idéal, car le bois apporte une valeur ajoutée à votre extérieur. Ce matériau naturel dégage de la chaleur, ce qui est parfait en temps de froid. Un écolodge en bois dans le jardin est ainsi une excellente idée. Vous pouvez toujours choisir une petite fondation en brique ou autre. La deuxième faute à éviter est un matériau non adapté à l’esprit de nature du jardin, de la tôle ou du plastique par exemple. N’oubliez pas qu’il faut remplir quelques formalités administratives comme le permis de construire et la déclaration à la commune. La troisième erreur à ne pas commettre est de monter la dépendance sans en aviser les autorités municipales. Il est aussi recommandé d’assurer votre cabane.

L’emplacement et l’ensoleillement

Votre studio de jardin doit être au milieu de la cour, sur de la verdure, ou dans un coin à la vue de tous. Certaines personnes le placent en face de la porte de derrière, pour prolonger le salon. D’autres la mettent en retrait. Ils obtiennent ainsi deux espaces de vie différents et bien séparés. Tout dépend de votre jardin et de sa taille. La quatrième faute qu’il ne faut pas faire, c’est de l’installer juste à côté du salon. Le but est de disposer de deux pièces à vivre totalement isolées et non d’étendre le livingroom. La cinquième et dernière erreur à ne jamais faire, c’est l’absence d’ensoleillement. En effet, une dépendance de jardin doit être bien éclairée, surtout l’après-midi. Autrement, le côté naturel chaleureux n’existera pas. N’oubliez pas non plus l’absence de vis-à-vis parce que l’intimité est importante chez soi. En plus, votre refuge de jardin doit vous libérer de tous, même des voisins. 

Quels matériaux choisir pour votre mur de soutènement ?
Comment tenir à jour son cahier technique du bâtiment ?