Quels matériaux choisir pour votre mur de soutènement ?

mur de soutènement

Les murs de soutènement peuvent être utiles lorsque vous avez un terrain en pente et que vous souhaitez créer une terrasse ou aussi aménager un parterre de fleurs ou un potager plat. Le mur de soutènement est une structure en maçonnerie. Il est généralement constitué de blocs de béton, mais peut également être en béton armé, en acier, en pierre sèche, en brique ou en pierre taillée dressée, en moellons, encore en bois ou en matière plastique. Le matériau choisi pour faire un mur de soutènement va dépendre surtout de la composition du terrain à préserver.

Étude du sol et la préparation du site avant la construction du mur de soutènement

Avant de commencer les travaux, il est conseillé de faire appel à un professionnel qui préconise une étude spécifique du sol. Car en présence de tourbe, d’argile ou de boue, le mur de soutènement ne détiendra pas la résistance nécessaire. De plus, cette étude de sol permettra le calcul mur de soutènement, sa résistance de base et ainsi le choix des éléments qui le composent. En recourant à un bureau d’études, il est possible de connaître les caractéristiques du sol pour la mise en place de mur de soutènement et pour le choix des matériaux pour sa construction. Ce bureau d’études est composé de différents professionnels pour répondre à vos besoins et exigences. Il sera en mesure de vous aider à respecter certaines contraintes : le mur ne peut pas maintenir une pente supérieure à 10 degrés ; la hauteur de ce mur ne peut pas dépasser 4 mètres, et la poussée ne peut pas atteindre 175 de N/m². Par ailleurs, la mise en place des murs de soutènement en cas de l’adhérence du remblai est importante. Ils sont étudiés de manière à prendre en charge les surcharges planifiées et prévisibles. Selon le principe de construction, les murs de soutènement sont divisés en plusieurs catégories. Cependant, quelle que soit l’implémentation, ils doivent toujours satisfaire aux mêmes hypothèses de calcul mur de soutènement. De plus, le remblayage doit suivre des règles strictes afin de ne pas détériorer les propriétés mécaniques. En fin de compte, tout doit passer par un drainage efficace des terres en amont.

Utilisez un bloc à bancher pour faire un mur de soutènement

Les murs de soutènement peuvent être en moellons, en pierre sèche, en pierre de taille, en brique ou en béton armé. Pour construire un mur de soutènement en béton armé, le mur peut être effectué en béton banché ou à l’aide de blocs de coffrage (mur de soutènement en parpaing). Les blocs de coffrage, également appelés blocs coffrant ou de coffrage, blocs de coffrage ou parpaings de coffrage, sont des blocs de béton qui sont préfabriqués en usine. La construction d’un mur de soutènement à partir de bloc à bancher est, en réalité, une affaire d’experts. Il faut alors faire appel à un bureau d’études. Celui-ci réalisera le calcul mur de soutènement en béton armé et vous donnera un descriptif du calcul, notamment le dimensionnement et le ferraillage de la fondation à effectuer, le plan de ferraillage du mur, et la largeur du mur. Une fois que vous avez la note de calcul à portée de main, vous pouvez débuter le montage du mur.

Concevez un mur de soutènement en gabion

Une des applications principales des gabions : dans des talus, murs de soutènement ou sur plateformes. Ces murs sont des structures gravitaires : les gabions sont destinés comme « murs poids ». La conception de l’ouvrage de soutènement en gabions tient compte de nombreux paramètres, dont les propriétés inhérentes au matériau de remblai, la résistance de la grille, les caractéristiques inhérentes de remblai arrière, la présence ou l’absence de fondation, etc. Pour un calcul mur de soutènement en gabion, vous pouvez vous fier au professionnalisme d’un expert dans le domaine. Ce professionnel va établir le bon calcul afin de déterminer, par exemple, les épaisseurs de gabion pour construire votre mur de soutènement. Il sera mesuré correctement le volume de gabions à poser, quelles que soient les contraintes techniques (qualité du remblai, propriétés du sol, pente, surcharge due au passage de véhicules, etc.).

Utilisez le bois traité pour construire un mur de soutènement

Le bois est un matériau idéal aussi pour la conception d’un mur de soutènement. Cependant, il faut utiliser l’essence de bois appropriée pour ce type de mur. Le bois utilisé sera du bois de grade IV. Ces bois sont en contact constant avec de l’eau douce. Privilégiez les bois exotiques comme le séquoia. C’est une essence de bois qui résiste très bien à la corrosion, aux insectes et à la pourriture. Le séquoia est en fait un matériau qui convient à toutes sortes d’utilisations inattendues. Il est très apprécié pour ses qualités esthétiques et mécaniques. Un mur de soutènement en séquoia peut facilement durer jusqu’à 20 ans ou plus. Il est à noter que l’inconvénient de l’utilisation du bois pour la conception des murs de soutènement est sa hauteur limitée. Le bois convient aux terrains à faible pente avec peu de terrassement. Pour connaître le nombre et la qualité du bois à utiliser, vous pouvez recourir à un spécialiste. Autrement dit, il va établir un calcul mur de soutènement et va analyser aussi la nature du sol pour assurer la solidité du mur. 

5 erreurs à ne pas commettre avec sa dépendance de jardin
Comment tenir à jour son cahier technique du bâtiment ?